Skip to content

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 3 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 3 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 3 Transcript

A) THE ANNIHILATOR : Ta mère ne t’a jamais dit qu’il était dangereux de jouer avec le feu?

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 23 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 23 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 23 Transcript

CASE 1:
A) ANNIHILATOR: Mouah ha ha.
CASE 2:
B) KYLE: Vous n’auriez jamais rien dit ?
CASE 3:
C) ANNIHILATOR: Non. Ce sont tes affaires. Je voulais juste te voir te tortiller un peu.
D) KYLE: Oh bon Dieu. Vous devez me trouver tellement stupide.
CASE 4:
E) ANNIHILATOR: Juste jeune. Rien de mal à ça.
CASE 5:
F) KYLE: Donc… Comment vous avez… Comment vous avez réussi à l’assumer finalement ?
G) KYLE: Le fait d’être gay ?
CASE 6:
H) ANNIHILATOR: Je suis devenu le super vilain le plus puissant et le plus craint de la planète.
I) ANNIHILATOR: Après ça, le “fait d’être gay” ne semblait plus vraiment si important que ça.

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 14 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 14 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 14 Transcript

CASE 1:
A) ANNIHILATOR: Oh. Hong Kong.
CASE 2:
B) KYLE: Attendez. LE Hong Kong ?
C) KYLE: Je sais que vous êtes superpuissant et tout ça, mais même vous, vous ne pouvez pas sauter aussi loin.
CASE 3:
D) ANNIHILATOR: Tu as raison. Je ne peux pas.
E) ANNIHILATOR: Mais tu n’es pas le seul à avoir des amis.
CASE 4:
F) PRIESTESS: Mais bonsoir… RED HOT.
G) KYLE: PLATINUM PRIESTESS !

“PLATINUM PRIESTESS” = prêtresse de platine.

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 32 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 32 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 32 Transcript

CASE 1:
A) HUNTER: Hé, je croyais que tu avais dit que le brouilleur annulerait tous les superpouvoirs.
B) KILLER: Il devrait !
CASE 2:
C) KILLER: Tu es quoi exactement, petit homme ? Pourquoi tu es immunisé ?
CASE 3:
D) KYLE: Ahhh…
E) KILLER: Tu ferais mieux de nous répondre, mon garçon.
F) KILLER: Tu n’as peut-être pas entendu parler de notre réputation, mais nous ne sommes pas précisément connus pour notre respect de la vie humaine.
G) HUNTER: C’est vrai. Une autre surprise et tu ne seras plus qu’une éclaboussure invisible sur le mur.
CASE 4:
I) HUNTER: Je parie que ce serait une vraie saloperie à nettoyer…
CASE 5:
J) ANNIHILATOR: Seigneur, vous êtes vraiment des imbéciles.
K) ANNIHILATOR: Vous pensez sincèrement que vous avez gagné parce que je n’ai pas de pouvoirs ?

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 55 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 55 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 55 Transcript

CASE 1:
A) ANNIHILATOR: Je dois m’excuser pour les vêtements d’occasion et de mauvais goût. Tu n’auras pas à les porter longtemps.
B) ANNIHILATOR: Il sera minuit aux États-Unis dans moins d’une heure.
C) KYLE: Ça va aller. Vraiment. Merci.
CASE 2:
D) KYLE: Ce, euh… Ce que vous avez dit à propos de rendre les choses spéciales
E) KYLE: Vous parliez de sexe, hein ?
F) ANNIHILATOR: Oui. C’est ça.
G) ANNIHILATOR: Je suis désolé, Kyle. Je sais que j’ai promis d’être un gentleman ce soir.
H) KYLE: Non. C’est bon. C’est juste que…
CASE 3:
I) KYLE: Écoutez, je suis sûr que c’est un peu tôt pour ça, mais je crois que vous avez le droit de savoir ça.
CASE 4:
J) KYLE: Avec mes pouvoirs… Le sexe et moi…
K) KYLE: Une des raisons qui font je n’ai jamais vraiment eu de rendez-vous c’est que…
CASE 5:
L) KYLE: Et bien, il se passe des choses. C’est assez dangereux.
M) ANNIHILATOR: Des objets prennent feu, n’est-ce pas ?
N) KYLE: C’est rien de le dire. Je perds le contrôle.
CASE 6:
O) KYLE: Je veux dire, la première et seule fois que j’ai… Vous savez

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Interlude One—Page 11 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Interlude One—Page 11 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Interlude One—Page 11 Transcript

CASE 1:
SPOOKY JONES
Et bam !
Ha ha ha !
Et bah, j’imagine que je n’ai pas détesté tant que ça !
CASE 2:
KYLE
Mec, ça fait beaucoup de… matière.
Genre des litres.
CASE 3:
SPOOKY JONES
Bon, au moins sur cette partie- elles ont vu juste.
CASE 4:
FLUKE
La la la la la la la !
Je n’entends rien !
La la la la la la la !
KYLE
Ha ha ha !
CASE 5:
FLYBOY
Qu’est-ce que vous regardez tous ?

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 11 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 11 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 11 Transcript

CASE 1:
KYLE
Même si on n’est pas officiellement certifiés, on n’opère pas vraiment en-dehors de la loi.
Commander a plein de connections avec les militaires. Et avec les équipes de recherche et sauvetage.
Donc fondamentalement nous sommes autorisés.
CASE 2:
KYLE
On doit juste être très prudents sur les missions qu’on prend.
Il y a toujours le risque qu’ils nous fassent fermer boutique si on cause trop d’ennuis.
CASE 3:
ANNIHILATOR
“Ils” ?
CASE 4:
KYLE
Le gouvernement fédéral. La sécurité intérieure. Le congrès.
Il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas qu’on fasse ce qu’on fait.
CASE 5:
KYLE
On n’a pas vraiment la cote avec les équipes adultes, non plus.
ANNIHILATOR
Pourquoi ça ?
CASE 6:
KYLE
Ils ont peur que l’un de nous se fasse tuer ou gravement blesser et qu’il y ait ensuite une sorte de répression contre l’idée de “superhéros” en général.
Je veux dire, je comprends. Flyboy n’a que quinze ans.
S’il était blessé et que c’était filmé… ce serait vraiment la merde.

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 31 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 31 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 31 Transcript

CASE 1:
ANNIHILATOR
Comme tu t’en rends certainement compte maintenant, parmi ses nombreux effets, ce sort intensifie le plaisir. Significativement.
Tu ne devrais pas ressentir d’inconfort physique.
Si j’avais pu faire ça sans te causer de douleur, même pas la moindre douleur émotionnelle, je l’aurais fait.
CASE 2:
ANNIHILATOR
Tu es vraiment un jeune homme bien.
CASE 3:
ANNIHILATOR
Quant à moi?
Et bien… Tu sais ce que je suis.
CASE 4:
ANNIHILATOR
Tu es certainement en train de comprendre en ce moment.
Oui, c’était mon plan depuis le début. J’ai suivi tes mouvements bien avant que tu ne mettes les pieds dans ce bar.
Oui, j‘ai déclenché cet incendie.
Et oui, c’est moi qui ai renseigné ces deux imbéciles sur notre localisation à Hong-Kong.
CASE 5:
ANNIHILATOR
Même si cette histoire a bien failli mal tourner.
CASE 6:
ANNIHILATOR
La magie n’aurait pas marché si tu ne m’avais pas fait confiance. Si tu étais resté sur tes gardes. Si tu t’étais retenu.
J’avais besoin que tu me fasses confiance.
CASE 7:
ANNIHILATOR
Si tu n’avais pas été gay, c’est Sircea qui se serait chargée de tout ça.
Mais dans le cas présent, c’était à moi de le faire.

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 48 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 48 Transcript published on

CASE 1:
ANNIHILATOR
Si tu pouvais comprendre ça, tu comprendrais peut-être aussi qu’on peut être prêt à tout pour empêcher ce jour d’arriver.
Même à faire un marché avec une immonde créature comme celle-ci.
CASE 1:
ANNIHILATOR
Je ne demanderai pas ton pardon pour ce que j’ai fait.
CASE 3:
ANNIHILATOR
Mais il y a des choses dont je ne suis pas fier. Des choses que j’aurais souhaité voir accomplies… différemment.
CASE 4:
ANNIHILATOR
Tu m’as fait voir une possibilité de bonheur que j’avais toujours considérée comme hors de portée.
CASE 5:
ANNIHILATOR
Et tu méritais… d’être bien mieux traité.

Artifice - Artifice Page 10 Transcript

Artifice - Artifice Page 10 Transcript published on No Comments on Artifice - Artifice Page 10 Transcript

PANNEAU 1:

A) DEACON: IL Y A RIEN À TROUVER, DOCTEUR, CAR CECI N’EST QU’UN MALENTENDU.

B) DEACON: JE SUIS UN BON SOLDAT.

PANNEAU 2:

C) MAVEN: EST-CE QUE LE GARDE DE SÉCURITÉ QUE TU AS AGRESSÉ SE MATIN SERAIT EN ACCORD AVEC CETTE DÉCLARATION?

PANNEAU 3:

D) DEACON: …

E) DEACON: LA CORPORATION ME CROIT FOU.

PANNEAU 4:

F) MAVEN: NOUS NE SAVONS PAS CE QUI N’A PAS MARCHÉ AVEC VOUS, DEACON. C’EST MA JOB DE LE FIGURER.

G) DEACON: AFIN QUE VOUS L’ÉVITIEZ AUPRÈS DU PROCHAIN MODEL?

H) MAVEN: AFIN DE SAVOIR SI VOUS POUVEZ TOUJOURS ÊTRE GARDÉ.

Primary Sidebar